J’adore ces décennies ! Du moins l’idée que j’ai de ces décennies, puisque je n’étais pas en vie à cette époque. Je pense que ça a été un bon moment pour les droits de l’homme, la liberté d’expression, l’émancipation des femmes, les mouvements LGBT, la révolution sexuelle.

Les jeunes, fatigués de la guerre et des injustices, ont décidé de descendre dans la rue et de dire au gouvernement que ce qu’ils faisaient était mal, qu’ils n’étaient pas d’accord et qu’ils devaient être entendus. Je pense, par exemple, aux États-Unis, où les étudiants ont appris à utiliser leur voix lors de manifestations pacifiques. Ou mai 68 en France, un tournant social au cours duquel étudiants et travailleurs ont protesté contre le capitalisme et le consumérisme.

Un moment très puissant où les gens étaient libres et pouvaient s’exprimer ! Et la mode a toujours été un excellent moyen de le faire. C’est à cette époque que la plupart des tendances vintage actuelles sont devenues populaires: les manches évasées, les manteaux en peau de mouton, les combinaisons, les chaussures style babies, et les mini-jupes.

Des icônes de la mode comme Jane Birkin et Jean Shrimpton ont popularisé une garde-robe simple, avec des tenues style jeans et t-shirt blanc.

Photo by Gerard Van der Leun on Foter.com / CC BY-NC-ND
Photo by HerryLawford on Foter.com / CC BY

Le mannequin Twiggy a fait en sorte que les femmes libèrent leur esprit et leur corps dans des vêtements qui n’exigeaient aucun effort, comme des robes amples.

Photo by thefoxling on Foter.com / CC BY-NC-SA

Jackie Kennedy était connue pour ses robes de tailleur et ses accessoires parfaitement assortis. La mode des années 70 a aussi été marquée par ses lunettes de soleil surdimensionnées, ses maxi robes et ses costumes inspirés de la mode masculine.

Photo by manhhai on Foter.com / CC BY

Le prêt-à-porter a pris une grande importance, les maisons de couture ayant commencé à utiliser des tailles standard pour proposer des prix plus avantageux. Les vêtements étaient disponibles pour tout le monde mais en nombre limité.

Yves Saint Laurent fut le premier designer à lancer une collection de prêt-à-porter. En 1966, il ouvrit Rive Gauche, sa première boutique de prêt-à-porter. Un visionnaire, puisque le prêt à porter a finalement rapporté bien plus que la ligne de haute couture.

D’autres maisons de couture ont commencé à imiter le style de la rue, un style développé par des jeunes personnalisant leurs vêtements et combinant différentes esthétiques. C’était inventif, confortable pour les femmes, amusant et pratique.

Mary Quant, par exemple, confectionnait des imprimés colorés pour ses robes courtes, ses shorts (appelés hot pants à l’époque) et ses mini-jupes. Elle a déclaré: « Ce sont les filles de King’s Road [pendant la période Swinging London] qui ont inventé la mini-jupe. Je fabriquais des vêtements simples, pour les jeunes, dans lesquels elles pouvaient se déplacer, dans lesquels elles pouvaient courir et sauter, et nous leur confectionnions à la longueur désirée. Je les portais très courtes et les clientes disaient encore «plus courte, plus courte».

Photo by Diego Sideburns on Foter.com / CC BY-NC-ND

Les créations d’André Courrèges ont été influencées par les jeunes mouvements artistiques de cette époque: modernisme et futurisme. Il a ensuite été appelé le créateur Space Age. Il a créé des mini-jupes angulaires et des tailleurs-pantalons dans des couleurs noir et blanc, puis il a accentué les créations avec des éléments étranges tels que des lunettes de sécurité et des casques pour les astronautes.

Photo by mode21com on Foter.com / CC BY-NC-SA

Pierre Cardin était également connu pour son style avant-gardiste et ses créations Space Age. Il préfèrait les formes et les motifs géométriques, ignorant souvent la forme féminine. Il a également popularisé les jeans colorés.

Je crois que les années 60 et 70 ont mené à des nombreux mouvements sociaux critiques qui ont contribué à remodeler notre mentalité. La mode à cette période a été la plus excitante car les jeunes ont créé les tendances (qui sont encore actuelles). Ils ont dit aux créateurs ce qu’ils voulaient porter, et non pas l’inverse. Ainsi, les maisons de couture ont compris qu’elles devaient rendre les vêtements plus accessibles au public, au lieu d’être un luxe que seulement les riches pouvaient se permettre. La mode a changé pour toujours.

Leave a comment