Le terme «vintage» est couramment utilisé pour désigner le style ancien des vêtements. Dans son utilisation moderne, il indique souvent que l’article a au moins 20 ans.
Les vêtements vintage existent depuis la Première Guerre mondiale, avec l’idée de réutiliser les vêtements en raison de la pénurie de textiles. Pendant cette période, la plupart des vêtements ont été réparés, raccommodés, adaptés à d’autres membres de la famille ou recyclés dans la maison sous forme de chiffons ou de courtepointes. Les fabricants de vêtements ont réduit les variétés, les tailles et les couleurs de leurs productions et ont même exhorté les concepteurs à créer des styles qui utiliseraient moins de tissu et éviteraient les décorations inutiles.

Photo by Hemeroteca Municipal de Lisboa (Portugal) on Foter.com / CC BY-NC-SA Modified photo (shorten borders)

Après avoir enduré les rations et les restrictions du temps de guerre, l’industrialisation a amené le consumérisme avec elle en tant que partie intégrante de l’économie. La croissance économique est devenue tributaire de la commercialisation continue de nouveaux produits et de la suppression des anciens simplement en raison du style. Les vieux vêtements – appelés «utilisés», «d’occasion», et «seconde main», n’étaient destinés qu’aux âmes malheureuses qui ne pouvaient pas se permettre d’acheter des nouveautés. Le terme «seconde main» est maintenant utilisé pour les vêtements modernes qui sont utilisés et revendus.

Boutique de bonnes affaires. Photo by Thomas Hawk on Foter.com / CC BY-NC
Magazine années 40. Photo by april-mo on Foter.com / CC BY-NC-SA

Néanmoins, dans les années 1960, les jeunes ont commencé à se révolter contre les normes conservatrices de l’époque, ainsi qu’à se soustraire au libéralisme dominant, en particulier au niveau du matérialisme qui était si courant à l’époque.

[ Lire: Pourquoi le style des années 60 et 70 est-il si emblématique ? ]


Mary Quant, jeune designer britannique de cette époque, a déclaré: «Nous pensions que les choses chères étaient presque immorales et le New Look était totalement hors de propos pour nous.» [à propos de la silhouette New Look de Dior basée sur le rembourrage des hanches, les draperies, les plis, les embellissements …]

Dior 1954. Photo by thefoxling on Foter.com / CC BY-NC-SA


Jimi Hendrix a popularisé l’utilisation de vieux uniformes militaires comme déclaration, pour dire que la guerre était dépassée. Les jeunes portaient des affaires vintage, tels que des bandeaux, des manteaux, des redingotes, des caftans, des pantalons en velours côtelé et des bottes de cow-boy.

Jimmi Hendrix. Photo by sniggie on Foter.com / CC BY-NC-SA

En 1967, un éditorial de mode du New York Times décrit: «Les jeunes Anglais ont commencé à descendre Portobello Road pour acheter des vestes militaires antiques et des robes édouardiennes délicatement faites à la main et, de plus, les porter en public.»

La jeunesse. Photo by brizzle born and bred on Foter.com / CC BY-SA

Ce mouvement de mode a refait surface au milieu des années 1980 chez les adolescents et s’est étendu dans les années 1990 avec la popularité croissante des influences musicales et de style, y compris le groupe de grunge Nirvana (Kurt Cobain était toujours habillé en vintage). La musique a influencé la mode, déclenchant de nouvelles tendances et réintroduisant des styles des dernières décennies.

Nirvana. Photo by post406 on Foter.com / CC BY

À la fin des années 2000, les jeunes entre 20 et 30 ans, dont le style tentait de rejeter les tendances traditionnelles, portaient des vêtements vintage. Ça a été considéré comme une déclaration anti-mode en contradiction avec le côté mode chère ou nouvelle.

The Libertines, groupe de rock anglais de la fin des années 1990, portant des vestes militaires
Photo by fiberfib on Foter.com / CC BY-NC-SA

Actuellement, les consommateurs ont découvert que les habits du passé ont une coupe magnifique ainsi que des détails faits à la main que l’on ne trouvent pas souvent dans les vêtements de nos jours. S’habiller dans un style vintage est une façon de s’exprimer en portant quelque chose d’unique. Tout au long de l’histoire, la mode s’est toujours inspirée des époques précédentes, il est donc possible de créer un look moderne avec de l’ancien.

De plus, alors que les clients sont davantage conscients de l’impact environnemental de la fast fashion (en référence aux retailers de mode rapide), ils recherchent un moyen plus durable de faire leurs achats. La réutilisation des vêtements est respectueuse de l’environnement, car elle utilise des matériaux qui auraient autrement pu se retrouver dans une décharge, évite de produire encore et toujours plus, et nous oblige à apprendre quelques rudiments de l’entretien qui permettent d’allonger la vie de ceux-ci.
Par conséquent, choisir des habits vintage aujourd’hui est le meilleur moyen d’acquérir une nouvelle garde-robe tout en minimisant les ressources utilisées. C’est pour cela que le vintage a le vent en poupe.

Photo récente de mon amie, Nawal, qui porte une robe vintage de la boutique
Photo par Lea Ghirardotti.

Leave a comment